Les leviers à ne pas négliger dans sa stratégie de référencement naturel

Ca y est, c’est décidé vous vous lancez dans le SEO. Vous avez compris la puissance de ce levier dans votre stratégie webmarketing et souhaitez le mettre en place pour améliorer votre référencement. Dans ce cas que faut-il faire ? Quels sont les leviers de base à mettre en place ? Rouedad vous explique et vous conseille sur les bases du référencement naturel.

Dans un article antérieur, nous vous expliquions tout l’intérêt de faire sur SEO et qu’il reposait sur trois grands piliers: la technique, le contenu et le netlinking (notoriété de votre site grâce aux liens qui ramène sur vos pages).
Dans chaque pilier, il vous faudra mettre en place un certains nombre de leviers pour optimiser un maximum vos pages web.

Un pilier technique, la base de votre référencement !

La technique concerne tous les éléments touchant à l’architecture du site et de vos pages web et doit être adaptée aux exigences des moteurs de recherche. Aujourd’hui si il y a un moteur de recherche pour lequel vous devez être “irréprochable”, c’est bien Google. Il possède à lui seul quasiment 90% des parts de marché ! En Bref, si vous êtes optimisé pour Google et que vous respectez les règles de son algorithme, cela sera fait pour quasi tous les autres moteurs de recherche. 

Vous devez donc tout faire pour répondre aux critères de  “Google Bot” lorsqu’il examine votre site.

Google bot, l'inspecteur technique de votre site pour votre référencement

“Qui est Google Bot ?”

C’est le robot de Google qui inspecte votre site internet et qui va plus ou moins bien le référencer en fonction de certains critères. Il va crawler (c’est à dire parcourir) votre site, suivre vos liens, indexer vos pages et vous attribuer un positionnement en fonction des règles de l’algorithme de google.
C’est donc à lui qu’il faut plaire pour obtenir un bon positionnement sur les résultats du moteurs Google.

Cela passe donc par...

L’accessibilité à votre site par le moteur de recherche :

  • Votre nom de domaine est unique
  • Votre site est bien en protocole HTTPS
  • Vos URLs sont bien construites, non dupliquées et bien catégorisées si cela est nécessaire (vaut surtout pour les sites immobiliers et e-commerce)
  • Utilisation non abusive du JavaScript
  • Pas trop de pages 404 présentes
  • etc
  •  

L’optimisation de votre indexation :

  • Votre fichier robots.txt existe et est bien renseigné
  • Votre sitemaps.xml est présent et bien renseigné
  • Les urls canoniques sont présentes et renseignées

L’organisation de pages web et votre maillage interne :

  • Votre arborescence est lisible et compréhensible
  • Vous avez alimenté votre maillage interne (c’est à dire que vous avez créé des liens entre vos pages et avec des ancres optimisées)
  • Présence d’un fil d’Ariane sur vos pages
  • Vous possédez une page “plan de site” (différent de votre sitemap)
  • Pagination correctement gérée (notamment via le renseignement des balises spécifiques à la pagination dans votre code source)
  • Pas de duplication de balise Title
  • etc

La structuration de pages et de vos contenus :

  • Un seul H1 présent
  • Balise Title et meta description bien renseignées
  • Bonne structure de titres H2 – H3- etc
  • Balise ALT bien renseignée pour vos images (texte alternatif qui s’affiche lorsque l’image n’arrive pas à se charger)
  • Attention à la duplication des titres !
  • etc

La compatibilité sur mobile :

Avoir votre site en “site version mobile” est totalement proscrit désormais ! C’est à dire avoir un site version ordinateur et un autre site version mobile (on peut le savoir en voyant un m.monsite.com). C’est comme si votre site était dupliqué et ça Google n’aime pas du tout ! Il faut donc privilégier un site responsive (c’est à dire un seul site mais qui s’adapte automatiquement aux tailles d’écrans). Vous pouvez facilement tester votre compatibilité mobile.

Le temps de chargement de vos pages :

C’est un point essentiel surtout sur le mobile. Il faut savoir que 40 % des utilisateurs quittent une page qui charge plus de 3 secondes !

Les outils pour tester votre pilier technique dans votre référencement

Les outils utiles :

  • L’extension google chrome “Web Developer” → par exemple, vous pouvez désactiver le javascript. Si la navigation reste facile et fluide alors tout va bien.
  • Screaming frog : Un outil très pratique pour une vision technique globale de votre site → Checker toutes vos URLs, si certaines sont dupliquées, est ce que les canonicals sont manquantes, si les pages sont bien HTTPS. Pour tous les critères cités précédemment, cet outil est un super allié!
  • Votre bon sens ! De vous même, vous pouvez décelez des problèmes et optimiser. Pas besoin d’outils par exemple pour se rendre compte qu’une arborescence n’est pas claire et pas facilement navigable.
  • Dareboost : il vous permet de tester le temps de chargement de vos pages. Il attribue un score de qualité et vous donnera des pistes d’optimisation : très pratique !

Dans votre référencement, le contenu est roi !

La technique ne suffit pas en SEO. Et oui, on écrit pas seulement pour les moteurs de recherches. Il faut évidemment penser aux internautes, au visiteurs de votre site en bref à vos potentiels prospects !
Et dans cette discipline, le roi, c’est le contenu ! Et rédiger un contenu optimisé pour les moteurs de recherche ET les internautes cela ne se fait pas comme cela !

Pour vous éclairer sur l'élaboration de vos contenus

  • Avant de rédiger : Rien ne vous sert de vous plonger tête baissé dans la rédaction de vos contenus. Il vous faut réfléchir et vous posez:
    • “Bien se connaître” : Quels sont vos objectifs ? Vos thématiques principales ?
    • Recherchez les mots clés associés à vos thématiques.
    • Créez des champs sémantiques pour ces mots clés.
    • Regardez où en sont vos concurrents !
  • Pensez à avoir un blog à alimenter : Cela fait vivre votre site et permet d’apporter du contenu optimisé régulièrement.
  • Toujours avoir en tête 1 page = 1 thème = 1 mot clé cible ( pas optimal si plusieurs pages traitent le même mot clé).
  • Respecter les exigences techniques du moteurs de recherche : 1 page = 1 H1, renseignez les balises title, les meta description, etc.
  • Un bon contenu c’est environ 300 mots pour une page web et 600 mots minimum pour un article. Il vous faudra y placer votre mot clé et son champ sémantique.

Attention à Google Panda ! Comme Google Bot pour la partie technique, Google possède un “robot” pour la partie sémantique. Il va vérifier si les contenus que vous fournissez ne sont pas dupliqués, si vous ne suroptimisez pas (par exemple si vous faites du bourrage de mots clés). Si certaines de pages sont dans le viseur de Google Panda méfiez vous, car c’est tout votre site qui sera alors pénalisé !

Google Panda, l'inspecteur de vos contenus pour votre référencement
Les outils utiles dans votre référencement de contenus
Les outils utiles :
  • Ranxplorer : il vous renseignera votre position et votre classement et aussi vous sera fort utile pour étudier la concurrence, étudier les mots clés les plus pertinent et trouver un champ sémantique complet.
  • Answer The public : vous permet d’avoir une vision internaute sur une thématique ou un mot clé particulier. Cela vous aidera à rédiger vos contenus, de voir quelle ouverture donner à votre rédaction.
  • CopyScape ou Siteliner : vous permettront de faire attention à votre duplication de contenu en analysant vos pages.

Un pilier netlinking : beaucoup de liens c’est plus de notoriété !

C’est quoi le netlinking ?

C’est le fait d’avoir des liens entrants, qui mènent vers votre site internet. Plus vous allez avoir de liens externes qui pointent vers votre site et plus vous allez acquérir une certaine notoriété qui augmentera votre référencement. Pour augmenter cette notoriété, on met en place des stratégies de netlinking afin d’obtenir les meilleurs backlinks possibles (liens externes donnant sur votre site).

Meilleurs seront vos backlinks, meilleur sera votre référencement

Pour votre référencement, un bon lien  :
  • Provient d’un site “populaire” au yeux de google (avec déjà un bon référencement et une bonne notoriété).
  • Provient d’un site qui traitent des thématiques similaires à celles de votre site.
  • La page de destination de ce lien est en rapport avec lui. Un lien qui pointe vers une page qui ne traite pas du tout de la même chose n’est pas un bon lien.
  • L’ancre du lien est optimisée mais pas trop.
  • Est bien placé dans le contenu.
  • etc

Attention à Google Pingouin ! Et oui, on arrête plus Google dans sa chasse aux mauvais référencement, Google Pingouin intervient sur la partie des liens principalement et va aussi assister Google Panda sur la partie contenus.  Il va vérifier la qualité de vos liens : sont-ils tous sur des ancres optimisées ? (trop d’optimisation), sur des ancres toujours identiques, en provenance de sites sans thématique commune, depuis des sites eux-mêmes de mauvaise qualité, les liens bourrés depuis des annuaires ou des Communiqués de Presse, ….. Dans ce cas, il pénalise la page sur laquelle est présent le mauvais lien ! Et à terme, cela pénalise votre site.

Google Pingouin, l'inspecteur de qualité de vos liens

Comment gagner de bons backlinks et donc comment gagner en popularité ?

La première chose à faire, c’est évidemment créer des contenus de qualité sur votre site ! C’est la méthode la plus naturelle pour gagner en notoriété, puisque les site viendront pointés sur le votre étant donné la qualité de vos contenus. Cela passe donc par apporter de l’information régulièrement via des articles de fond, des infographies, des jeux, des enquêtes, etc… Il existe aussi d’autres manières de faire :
  • S’inscrire sur des annuaires de sites en rapport avec votre thématiques évidemment. Attention à fournir un contenu différents sur chaque annuaires sinon duplication.
  • En laissant des commentaires sur d’autres blogs et en laissant un lien vers votre site.
  • En procédant à des échanges de liens avec d’autres sites. Attention, il faut que les thématiques soient similaires et préférer des sites qui ont une bonne notoriété. Il vaut mieux créer des liens vers ces sites dans un article par exemple plutôt qu’une simple liste de partenaires.
  • etc.
L'outil utile pour la partie netlinking de votre référencement
L’outil utile pour analyser votre netlinking, c’est Majestic ! Il vous fournira les données précises sur votre notoriété comme par exemple:  quelles sont les thématiques des sites qui pointent vers le votre, la qualités des ancres utilisées , etc…

Si vous réussissez et prenez le temps de mettre en place tous ces éléments, vous êtes sûrs d’avoir une excellente base dans votre référencement et vous classer de façon pérenne dans les moteurs de recherche. Alors prêts ? Optimisez ! 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Fermer le menu
×