Épisode #5 Rouedad vous parle de Il était une fois

Découvrez le jeu il était une fois

C’est quoi Il était une fois ?

II était une fois…” est un jeu dans lequel on raconte une histoire en se servant de cartes tirées des éléments essentiels des contes de fées. Chaque joueur possède dans sa main des cartes personnage, lieu, objets, aspects, etc. Et aussi une carte dénouement. Le but est donc de créer et raconter une histoire cohérente en utilisant la totalité de ses cartes pour arriver jusqu’au dénouement et ce avant les autres joueurs. Le joueur qui utilise toutes les cartes “Il était une fois…” de sa main et qui parvient à amener le conte à son aboutissement et à poser sa carte “Dénouement” a gagné.
Les cartes se divisent en plusieurs catégories : 

  • Personnages – ex: un prince, un roi, une bergère…
  • Objets – ex: une épée, une couronne, une porte…
  • Lieu – ex: une prison, un village, une île…
  • Aspect – ex: heureux, déguisé, d’une grande sagesse…
  • Événement – ex: une dispute, un objet se casse…

Comment jouer à Il était une fois en famille, avec ses amis, … ?

Le premier joueur qui est narrateur va devoir improviser un conte en plaçant les éléments qu’il a en main, de façon cohérente, et en défaussant les cartes concernées au fur et à mesure (Chaque fois qu’une carte est nommée, elle est posée sur la table). Le but étant de se débarrasser de toutes ses cartes en terminant par sa carte “dénouement”.
Si le conteur hésite trop longtemps ou si son histoire manque de cohérence, il doit piocher une carte et son voisin reprend la narration où elle s’était arrêtée.
De plus, si le conteur nomme dans son récit un élément qu’un autre joueur possède en main, ce dernier l’interrompt et devient le nouveau conteur. Bien sûr, il doit quand même tenir compte du récit déjà existant ! Chaque fois que le conteur perd la main, il tire une carte “Il était une fois”.
Il existe aussi d’autres cartes qui permettent des interruptions sur des thèmes plus généraux. Ainsi si vous possédez une carte Interruption-Personnage, vous pourrez interrompre le conteur dès qu’il parlera d’un personnage quel qu’il soit.
Lorsque le conteur a joué toutes ses cartes “Conte”, il peut jouer sa carte “Dénouement” afin de conclure le conte. A condition que cela soit une conclusion satisfaisante et sensée, c’est la fin de l’histoire et du jeu. Le joueur qui a joué la carte “Dénouement” a gagné.
Le conteur ne peut pas introduire de nouvel élément entre le moment où il joue sa dernière carte et celui où il joue sa carte de “Dénouement”, bien qu’il puisse dire une ou deux phrases pour relier sa carte “Conte” avec la fin.

Et maintenant, avec vos équipes ?

“Il était une fois” est un jeu idéal pour lancer une séance créative ou d’idéation puisqu’il mêle créativité, écoute et imagination.

Le petit plus pour rendre ce temps de jeu apprenant pourrait être d’organiser différentes phases avec des temps de débriefing à la fin. 

Durant la 1ère phase du jeu, un participant a pour rôle d’observer les interactions entre les participants (comment se déroule le conte ? comment un participant prend la parole pour continuer l’histoire avec ses cartes ? …). 

Durant la phase de débriefing, chaque participant pourra s’exprimer sur : 

  • comment il a déterminé son histoire et comment il l’a fait évoluer en fonction des idées des autres
  • comment a-t-il fait pour prendre la parole ou bien pourquoi il a préféré rester à écouter le conte ? 

Puis l’observateur pourra présenter ses observations pour aider le groupe à s’exprimer sur son ressenti aux moments du jeu. 

Une variante possible serait de demander à chacun des participants d’écrire, avant le démarrage du jeu, les grands points clefs de son histoire. Afin de permettre aux participants qui ont besoin de préparer leur intervention, de jouer pleinement à “Il était une fois”. 

Les conseils de Rouedad

Pourquoi compter les points et créer de la compétition quand votre but est de créer de la synergie dans votre équipe de travail ? Plutôt que de se faire affronter les joueurs, passer à une version plus collaborative. Comment ? Et bien, attribuer un seule carte dénouement (voir deux pour deux scénarios possibles) aux joueurs. Il vont alors devoir se concerter et jouer en équipe pour que chacun puisse déposer l’ensemble de ses cartes tout en gardant une histoire cohérente et amenant à cette fameuse carte dénouement !
Image d'une équipe qui joue
dav

Envie d’aller plus loin ? Vous pouvez venir à nos soirées jeux et aussi vous pouvez vous inscrire à notre formation “devenez facilitateur !”.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Fermer le menu
×